La société d'autobus Van Mullem fait des essais avec le Volvo 7900 Hybride

Tirlemont – La société d’autobus et d’autocars Van Mullem et fils est à la recherche de plusieurs solutions économiquement rentables pour rendre sa flotte plus écologique.  Ils ont l’intention de réduire encore plus les émissions nocives de la totalité de leur flotte en choisissant le meilleur système de propulsion pour leurs nouveaux véhicules.

van mullem volvo hybride

La plupart des autobus et autocars récents sont des véhicules propulsés par des moteurs diesel très performants. Les moteurs diesel ont évolué de manière très positive au niveau des émissions nocives. Celles-ci ont fortement diminué pour atteindre un faible pourcentage par rapport à celui d’il y a dix ans.  Les moteurs actuels Euro 5 et Euro 6 sont très performants et ne répandent que très peu d’émissions. Néanmoins, ces moteurs modernes diffusent encore toujours des émissions nocives de NOx, des particules et une quantité de CO².  Par conséquent, les véhicules neufs réclament des nouvelles technologies ou une combinaison de différents systèmes pour encore plus diminuer ces émissions nocives.

Une des possibilités de cette évolution plus verte est l’application de la technologie hybride. Le moteur à combustion classique est combiné avec un moteur électro ou  une génératrice, qui fournit une partie de l’énergie. De cette manière, le moteur diesel sera désactivé temporairement ou bien un moteur lourd pourra être remplacé par un moteur plus léger.

Voilà le test

La société Van Mullem a fait des essais avec le Volvo hybride sur la ligne 380 Louvain-Tirlemont et a soigneusement examiné la consommation de carburant et l’utilisation du véhicule. Pour ces essais, Volvo a mis le Volvo 7900 Hybride à leur disposition. Le bus ressemble à un bus urbain classique mais est propulsé par un moteur plus léger en combinaison avec un électromoteur d’une technologie hybride parallèle unique. La structure du véhicule est plus légère qu’un bus classique par l’utilisation d’aluminium recyclable (90 %).  Les résultats de ces essais démontrent une économie de consommation de carburant considérable (30 %) d’où, également, une réduction importante des émissions nocives.

Le Volvo 7900 hybride démarre en mode électrique, silencieusement, jusqu’à 20 km/h avant que le moteur ne reprenne le contrôle. A ce moment-là et lors du freinage, les accus sont à nouveau alimentés.

La société Van Mullem planifie d’autres essais avec d’autres véhicules hybrides au cours des mois prochains et profitera également de l’occasion pour examiner l’utilisation des propulsions alternatives pour sa flotte de voitures et de camionnettes. Pour ce type de véhicules, la technologie a déjà suffisamment évolué permettant de prendre une décision plus rapidement.

En tout cas, la société Van Mullem est convaincue qu’une approche plus écologique des sociétés en général sera vitale à l’avenir (ou la bonne direction à prendre) et elle suivra dès lors de très près l’évolution de ces technologies.

van mullem volvo hybride