Volvo Ocean Race

Volvo Ocean Race: Le sommet du 'Mont Everest de la voile' est presque atteint

La Volvo Ocean Race est la combinaison ultime de sport de classe mondiale, d’aventure, de glamour et de drame. Après neuf mois de lutte acharnée et captivante, les six équipages internationaux (Groupama Sailing Team, Abu Dhabi Ocean Racing, Puma Ocean Racing powered by Berg, Camper with Emirates Team New Zealand, Team Telefónica et Team Sanya) se préparent à affronter la dernière étape.

La huitième étape reliant Lisbonne à Lorient était courte, mais particulièrement difficile. Après avoir quitté les Açores paisibles, les équipages ont été confrontés à une dépression orageuse dans l’océan Atlantique qui a occasionné de nombreux dégâts et bien des drames. Telefónica est le premier à avoir rencontré des problèmes lorsque le gouvernail a cédé le 14 juin en raison de vents d’une vitesse de 25 nœuds. Le bateau a donc enregistré un retard de 11 milles nautiques, raison pour laquelle l’équipage espagnol a chuté de la première à la quatrième place. Quelques heures ont suffi aux Espagnols pour s’emparer à nouveau de la tête de la course, mais le bris de leur gouvernail de réserve leur a ôté toute chance de victoire.

Groupama a lui aussi subi des difficultés. 48 heures seulement avant de franchir la ligne d’arrivée, l’équipage a dû ajuster ses voiles en raison de vents violents, à la suite de quoi sa voile principale s’est bloquée. Cette situation a mené à une scène héroïque dans laquelle le marin Brad Marsh a escaladé trois fois le mât face à des vents d’une vitesse de plus de 20 nœuds et sur une mer agitée. Finalement, Groupama en est sorti indemne et a été le premier à entrer dans le port de Lorient. Cette pole position lui permet de renforcer sa place dans le classement général. CAMPER a terminé deuxième à trois heures du vainqueur, suivi de PUMA. Abu Dhabi a terminé quatrième.

Vers le sommet
Les équipages prendront le départ de la dernière étape le 1er juillet. Avec seulement une dernière étape courte (de France à Galway) et deux courses ‘in-port’ à disputer, Groupama est le mieux placé pour remporter la victoire finale. Avec 219 points, Groupama dispose en effet d’une avance de 23 points sur PUMA Ocean Racing. CAMPER et Telefónica suivent ensuite 5 points derrière, avec Abu Dhabi Ocean Racing (122 points) à la cinquième place. L’équipage Sanya est lanterne rouge du classement avec 39 points.

La Volvo Ocean Race se compose de neuf étapes pour une distance totale de 39 000 milles nautiques. Pour commencer, les équipages à bord de leurs bateaux Volvo Open 70 sont partis d’Alicante à destination du Cap. Ont suivi des arrêts intermédiaires à Abu Dhabi (Émirats arabes unis), Sanya (Chine), Auckland (Nouvelle-Zélande), Itajaí (Brésil), Miami (États-Unis), Lisbonne (Portugal) et Lorient (France). Le 3 juillet 2012, les participants franchiront la ligne d’arrivée finale dans la ville irlandaise de Galway. Des courses ‘in port’ sont organisées dans la quasi-totalité des ports que rejoignent les participants de la Volvo Ocean Race.

Épreuves
Chaque équipage se compose de 11 membres professionnels. La course est très exigeante, surtout lors des longues étapes de plus de vingt jours. Chaque équipage dispose de deux navigateurs qui ont suivi une formation médicale, d’un voilier, d’un ingénieur et d’un membre d’équipage spécial pour les médias. Durant la course, l’équipage évolue dans des conditions extrêmes. Aucun produit alimentaire frais n’est par exemple chargé à bord du bateau, uniquement des produits lyophilisés. Les voiliers sont confrontés à des variations de température de -5 à 40 degrés Celsius. Et que dire des vêtements ? On ne dispose pas d’une garde-robe bien fournie. La course est le mélange ultime de sport de classe mondiale, d’aventure, de glamour et de drame.

>>>Cliquez-ici pour voir le film sur YouTube 
Plus d'informations: http://www.volvooceanrace.com/